Regards Croisés – Projet Personnel – Octobre – Musée International de la Parfumerie à Grasse

Dixième rendez-vous de ce projet ! Ça passe vite, hein ? Pour ce mois-ci, nous avons changé une nouvelle fois nos plans ! Nous devions créer sur le thème des « toits ». Je devais être à Marrakech, l’idée de photographier des toits me faisait bien rêver ! Mais mes projets n’ont pas abouti tel que je l’espérais. Pas grave, les toits de Grasse ou les toits de Nice, ce n’est pas les idées qui me manquaient ! Mais cela devenait plus compliqué pour Charline de pouvoir accéder à un spot pour photographier les toits de Paris… Alors, tout comme le thème « urbex », on garde tout ça dans un coin de notre tête et on file vers un lieu culturel : le musée !

Habitant Grasse, la ville mondiale du parfum, c’était une évidence que le musée serait sur ce thème. Et nous avons la chance d’avoir le Musée International de la Parfumerie : le M.I.P., musée unique au monde juste extraordinaire !

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur avec la serre olfactive et le jardin composé – entre-autres – d’orangers (hum !), il y a énormément à voir, à lire, à sentir, à toucher. C’est une visite polysensorielle que vous propose le M.I.P. !

Bienvenus dans l’univers du Parfum !

Au Musée International de la Parfumerie à Grasse : le M.I.P

Mais avant, il faut que je vous dise : hormis la photo réalisée en freelensing (vous savez, cette technique qui consiste à déboîter l’objectif de l’appareil pour créer un flou artistique, plus poétique ? Technique qui suppose d’être en ouverture maximale), j’ai eu envie de faire TOUTES les autres photos à F8 ! Oui oui, vous avez bien lu ! Challenge de plus pour ce mois, yeah 🙂 Au final, 8 photos ont été faites avec cette ouverture, celle des mains était plus parlante avec une plus grande ouverture (1.4). Allez, c’est parti !

1- Diptyque

En entrant dans le Musée, j’ai de suite été inspirée par ce thème. Souvent, on trouve des panneaux indiquant le sens de la visite. J’adorais celui-ci, le contraste de ces 2 panneaux, le jeu de lumière, la géométrie, la simplicité. Et puis, ce carré de « mouillettes » ! Vous savez, ces petites bandelettes blanches qui permettent de vaporiser du parfum dessus et de sentir après ? On est bel et bien dans l’univers de la Parfumerie ! Mon diptyque était tout trouvé et c’était parfait pour commencer !

Musée de la Parfumerie à Grasse : le M.I.P

2- F8

Vous l’avez lu plus haut, j’avais le choix pour ce thème puisque j’ai réalisé quasi tout le reportage avec cette ouverture. Mais celle que j’avais en tête avant même d’entrer dans le Musée, c’était celle-ci : l’orgue du parfumeur ! Impossible de résister à vous le présenter ! J’ai toujours été fascinée par cet orgue, tous ces petits flacons si bien ordonnés. Je ne sais pas vous, mais j’imagine bien le parfumeur là, à sentir, hésiter, re-sentir, composer, essayer, recommencer, réussir ! 

Musée de la Parfumerie à Grasse : le M.I.P

3- Noir et Blanc

J’avais en tête quelque chose de contrasté, de simple et fluide, quelque chose qui se lit facilement pour quelqu’un d’extérieur. Lorsque j’ai vu cette vitrine, elle était déjà quasi en Noir et Blanc. C’était donc une évidence et comme ça parlait des instruments utilisés pour extraire les essences pour créer du parfum, alors, c’était validé !

4- Les Mains

La seule image avec le freelensing à ne pas être en F8. Mais je voulais vraiment que les mains ressortent, que le regard du lecteur se posent de suite dessus et ne se concentre que sur elles. Les mains, dans un musée, ce sont celles qui montrent, qui lisent, qui touchent, etc. Ce sont aussi celles qui tiennent le casque permettant d’écouter un exposé, un reportage, une traduction… 

5- Autoportrait

Autoportrait en F8 avec les mains (celles qui soulèvent pour lire les réponses aux tests olfactifs !). Si vous me suivez depuis le début, vous savez que j’adore combiner les thèmes !
Un musée, c’est éveiller sa curiosité, agrandir ses connaissances, s’ouvrir au monde et c’est ce que je souhaitais transmettre avec mon autoportrait 🙂

6- Mouvement

Les jeux interactifs sont nombreux pour éveiller la curiosité et apprendre. Et mon fils n’y résiste pas ! Cette photo n’a pas été pensée au préalable, elle s’est simplement imposée d’elle-même lorsque je l’ai rejoint après l’autoportrait !

7- Freelensing

La visite du M.I.P. se poursuit avec une exposition retraçant l’évolution du parfum depuis l’Antiquité. En voyant ces flacons, je n’ai pas résisté, clin d’oeil à mes années d’archéologie antique ! C’était une telle joie de trouver ces bouts d’amphores (et bien d’autres choses), d’imaginer la reconstitution que ça me fait toujours quelque chose quand j’en vois dans les musées !

8- By My Window

Pour une fois, ce n’est pas ce qui manquait pour créer ce thème ! J’avais l’embarras du choix et ce n’était pas simple. Mais quand j’ai vu ces 3 fenêtres géométriques avec vue sur le petit train jaune emblématique de la ville, c’est devenu évident !

9- Faceless

C’est le thème au final qui me pose plus soucis dans le sens où les possibilités sont nombreuses. Je n’ai pas révolutionné le portrait faceless avec cette image !! Mais ces personnes au milieu de tous ces flacons placés de manière chronologique pour retracer l’évolution au XXIème siècle, ça me plaisait bien, c’était assez représentatif du Musée de la Parfumerie !

Musée de la Parfumerie à Grasse : le M.I.P

10- Format portrait

Ah cette façade, cette plaque gravée et ces couleurs ! Je l’adore depuis que je vis ici, à Grasse. Alors quoi de mieux pour terminer la visite que de vous offrir ce format portrait, ces couleurs, ces jeux de lumières et de reflets ! Parce que ce n’est pas par là que vous entrerez, non ! C’est par là que vous sortirez !

Musée de la Parfumerie à Grasse : le M.I.P

Encore un chouette moment passé à créer !

Ce projet est une véritable pépite pour s’ouvrir au monde et aux possibilités de création ! Voir différemment et créer différemment. Eveiller sa curiosité et se laisser surprendre. Je suis vraiment heureuse et reconnaissante envers Charline d’avoir pu envisager avec elle ce projet et de le rendre vivant, chacune à notre manière !

Regards Croisés

Alors filez vite découvrez son interprétation ce mois-ci, en la suivant au Musée de l’Orangerie à Paris 😍 en cliquant ici 🙂

À très bientôt !

Emilie

COMMENTAIRES

Article précédent

Regards Croisés – Projet Personnel – Septembre – Avec Charline

error: Contenu protégé !