Regards Croisés – Projet Personnel – Février

Février 2019. 2ème mois du projet Regards Croisés avec ma partenaire  Charline. Souvenez-vous :

12 mois, 12 lieux, 10 photos avec des thèmes imposés sur chacun de ces lieux.

Charline partant en vacances à la neige, le thème était tout trouvé pour ce mois-ci. Et je savais précisément où j’irai. À Grasse, nous avons la chance d’être proches de la Méditerranée mais aussi des premières pistes de ski. Et les vacances scolaires tombaient à pic pour emmener mon Petit Lou faire de la luge ! 

Direction donc Gréolières les Neiges, une petite station de ski à une toute petite heure de Grasse.

Mais avant, je dois vous avouer quelque chose. Nous sommes partis en milieu de matinée, sous un grand soleil réchauffant l’air à 17°C. Oui en plein mois de février. J’étais persuadée, pour y être allée les années précédentes, que nous aurions bien plus froid arrivés en hauteur, à la « montagne de neige » comme disait mon fils quand il était petit !
Que nenni ! Le thermomètre n’avait baissé que de 3 / 4 petits degrés, et la neige, bien que présente, fondait déjà à vue d’oeil, surtout en plein sud, évidemment. Bon nombre de pistes étaient fermées, les télésièges ne fonctionnaient pas… J’avais dû mal à reconnaître cet endroit que je connaissais froid et recouvert de neige épaisse jusqu’en haut des cimes. Gants, bonnets et écharpes n’avaient pas leur place ce jour-là, même les vestes étaient de trop pour certains.

J’ai pris une sacrée claque. J’ai pris encore plus conscience du dérèglement / réchauffement climatique – appelez ça comme vous voudrez. Et puis, je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir photographier comme « neige » si je n’allais pas sur les pistes réservées uniquement aux skieurs et surfeurs… J’étais tellement loin de l’idée que je m’en faisais ! Tout en pique-niquant, j’ai pris le temps d’observer, j’ai surtout pris du recul. C’est la réalité d’aujourd’hui. Il y a matière à raconter. Et puis, de la neige, il y en a quand même ! J’allais donc faire ce que je fais depuis toujours : photographier la vie telle qu’elle est ! 

Voici donc mon interprétation des thèmes sur celui de la Neige, à une heure de chez moi, en plein mois de février, un jour de vacances scolaires.

1- L’ouverture à F8

Je suis d’abord partie sur la même intention que le mois dernier : montrer l’environnement avec un maximum de détails possible. Pour situer, donner un contexte. Et puis, mon oeil a été attiré par ce jeu de textures et de traces dans la neige. L’ouverture à F8 était parfaite pour montrer tout ça ! Je suis contente d’avoir pris le temps d’observer, de ne pas m’être contentée de ma première idée. Je dois continuer de creuser sur l’intérêt de l’ouverture autre que pour contextualiser !

2- Le Noir et Blanc

Penser Noir et Blanc. Pas évident quand il s’agit de neige et que les alentours sont majoritairement blancs ! Il faut, à mon sens, un certain contraste pour mettre en valeur une image en NB. Et puis, j’avais envie de quelque chose d’intemporel pour ce thème du mois / ce lieu. Une image que l’on pourrait avoir prise aujourd’hui comme le siècle dernier. C’est pile ce que cet endroit m’a renvoyé lorsque tout contexte était enlevé.

3- Format Portrait

Qu’est-ce que j’ai envie de raconter avec un tel format ? Quel indice supplémentaire pourrais-je apporter à la lecture de mon image avec ce format précis ? J’ai tout de suite pensé à une situation qui se prête plus à la verticalité, comme monter ou descendre une pente. Ça tombe bien, on était là pour faire de la luge !

4- Dyptique

Créer consciemment deux images à associer en une seule. Tout un programme ! Les possibilités sont multiples. J’avais envie d’utiliser l’environnement, les éléments de la Nature. Combiner un tronc d’arbre, ses rainures à celles laissées sur la neige par les skieurs. Mais difficile de faire ressortir du blanc… sur du blanc ! En m’approchant des arbres, j’ai vu toutes ces petites pommes de pins posées sur la neige. Ma combinaison était trouvée ! 

5- Le mouvement / la vitesse

Un des thèmes qui m’a fait le plus travailler le mois dernier. Cette fois, plusieurs possibilités s’offraient à moi. Mais je savais d’entrée que je ne voulais pas reproduire l’effet de vitesse de quelqu’un qui passe, tel une voiture ou un paysage qui défile, vous voyez ? Je ne voulais pas de flou, je voulais de la netteté, je voulais figer la vitesse tout en suggérant le mouvement de l’instant. Mon fils m’a appelée pour que je regarde ses exploits en luge. Après un premier passage à l’observer, je savais que je tenais mon idée. En attendant son deuxième passage, je me suis placée (de sorte de l’éviter et d’éviter les autres enfants / parents qui descendaient en luge aussi !), j’ai préparé mes réglages et voilà ! Je suis vraiment heureuse du résultat ! C’est une de mes images coup de coeur de cette série, je peux bien vous l’avouer 🙂

6- Les mains

Ah les mains… J’avais mille et une idées et pourtant, cette image n’en faisait pas partie ! Elle s’est imposée à moi lorsque je les ai vues. Les mains, ce sont aussi celles qui soignent et qui réconfortent après une chute ! Ce sont aussi celles qui tiennent le pantalon relevé pour montrer la « blessure » à soigner.

7- Faceless

Créer une image sur laquelle on peut tous s’identifier. Encore une fois, j’avais mille et une possibilités. Mais il faut savoir faire des choix ! Une image on a dit ! Et puis, le but est de sortir de ma zone de confort aussi, pas de photographier uniquement mon fils ! Photographier des inconnus n’est pas chose facile pour moi. Alors autant m’y confronter ici, là maintenant et avec ce thème ! Ça tombe bien (la vie est bien faite hein ?!), deux randonneurs (en T-shirt et débardeur !! Je vous ai dit qu’il faisait chaud !) passaient juste à côté de moi !

8- Autoportrait

Un autoportrait dans la neige… devant plein d’inconnus… Bon ok. Mes pieds ? Non, pas question, trop facile, et déjà fait (mais je le referai quand même ! Mais pas pour ce thème !) Bon alors… On a dit « autoportrait », pas « portrait  réalisé par mon mari ou mon fils » ! J’ai bien embarqué mon trépied mais bizarrement je l’ai laissé dans la voiture, là-bas au loin ! Qu’est-ce qu’il me triture ce thème ! C’est pas comme si je me triturais déjà la tête avec ce thème sur un autre projet personnel !! A force de chercher, réfléchir et surtout observer (encore), j’ai eu une idée. Je suis impressionnée par le nombre de personnes posant, sans aucun complexe, aux yeux de tous pour se prendre en selfie ! J’ai profité d’aller me promener près des arbres, un peu à l’écart pour tenter mon idée que voici :

9- Freelensing 

Qu’est-ce que j’aime cette technique ! Vous vous souvenez ? Celle qui consiste à dévisser l’objectif de l’appareil et de le bouger très légèrement pour créer un flou volontaire, plus présent, plus doux et plus mystérieux ?  Oui parce qu’il y a toujours une part de mystère sur les zones de netteté ! Vous en visez une, une autre arrive ! Bref, une fois n’est pas coutume, pas question de refaire ce qui a déjà été fait. Jusque là, je me concentrais surtout sur des éléments très proches de moi, et sur des éléments de la Nature (comme les fleurs) pour les mettre en valeur. Je n’avais jamais tenté sur un plan très large, jusqu’ici. Et bien figurez-vous que j’adore le rendu ! A refaire donc !

10- By my window

Lorsqu’on va à la neige, si ce n’est en vacances dans un chalet ou un appartement, difficile d’avoir une fenêtre à disposition. Celles de la voiture ? Déjà faite. Mais ! Quand on va en haut des pistes, il n’est pas rare de s’arrêter en terrasse (quand il fait beau, en intérieur sinon) prendre un chocolat chaud ou tout autre boisson réconfortante et réchauffante ? Bon, ok, là c’était plutôt désaltérante ! Mais, nous nous sommes posés en terrasse pour se rafraîchir, se détendre (si on pouvait le faire davantage) et profiter, du ciel bleu, du Soleil et du paysage. Et tadam ! Des fenêtres tout partout autour de la terrasse, parfaites pour ce thème !

Deuxième expérience enrichissante, j’ai adoré l’exercice qui me pousse toujours plus loin dans mes réflexions, prises de décision et choix. Hâte d’être au prochain !

Regards Croisés

Parce que je suis heureuse de le faire avec Charline, de pouvoir progresser à deux et de vous proposer nos 2 regards, nos 2 interprétations, nos 2 villes, nos regards croisés, courez vite découvrir son deuxième mois de Regards Croisés ici 🙂

A très bientôt !

Emilie

P.S. : un bonus, pour vous montrer davantage la réalité, en fin d’après-midi… J’aurais pu choisir cette image pour le thème Faceless, mais je vous l’ai dit, je me devais de sortir de ma zone de confort. Par contre, j’avais à coeur de la partager quand même, pour montrer le peu de neige hors pistes (des canons à neige sont utilisés uniquement pour les principales pistes ski / surf).

Article précédent

Une séance nouveau-né à la maternité

error: Content is protected !!