Regards Croisés – Projet Personnel – Mars

C’est parti pour le 3ème mois du projet Regards Croisés avec mon amie  Charline :

12 mois, 12 lieux, 10 photos avec des thèmes imposés sur chacun de ces lieux.

Et cette fois-ci, je vous emmène parcourir les rues de nuit
Un vrai défi quand on travaille en lumière naturelle, sans flash (et sans trépied parce que j’ai eu la bonne idée de l’oublier – en même temps, je n’y pense jamais !)

Je savais où je voulais aller, et si vous me suivez depuis le début, vous l’avez deviné aisément : les rues de Grasse, et plus précisément celles du centre historique. Au delà du travail de créativité et de la technique de ce projet, mon but est aussi de vous partager ma vision de la vie ici, de vous faire (re)découvrir cette ville dans laquelle je vis depuis plus de 5 ans maintenant. Alors, aujourd’hui, je suis un peu frustrée. Oui frustrée car je ne vais vous montrer que 10 images de cette balade nocturne ! Il y en a tellement d’autres qui mériteraient d’être vues ! Peut-être dans un prochain article, qui sait ?!

En attendant, j’espère que vous aurez déjà un bel aperçu qui vous donnera envie de venir vous balader et (re)découvrir cette jolie ville de vos propres yeux ✨

Voici donc mes 10 images sur le thème
« Rues de nuit » à Grasse.

1- L’ouverture à F8

Une fois n’est pas coutume, j’ai commencé par ce thème. Et je l’avais complètement oublié ! C’était samedi dernier, on venait de retrouver des amis pour aller dîner dans un (très bon) restaurant indien ! En les attendant à la sortie du restaurant, cette vue : la pleine Lune, face à moi, impressionnante. J’ai testé, sans bien grande conviction. Parce qu’une pose longue sans trépied, comment vous dire… C’est plus que très compliqué ! Je n’ai pas eu le temps de tester autre chose, ma famille et amis me rejoignant déjà. L’heure de se dire au revoir. L’heure pour nous d’aller gambader (rapidement !) dans les ruelles du centre historique.

Le lendemain, en chargeant mes photos, j’ai réalisé que je n’avais pas créé celle de l’ouverture. Oups ! Et puis, en y regardant de plus près, j’ai vu celle-ci. Elle ne correspondait pas du tout à l’idée que je m’étais faite de ce thème dans les rues de Grasse. Mais elle correspond à ce moment en tout cas, à cette soirée.

Plus je la regarde, plus je la trouve intéressante au final ! Et plus je me dis que je ne changerai rien. La pleine Lune telle le Soleil, les étoiles à peine visibles, la ville éclairée en pointillés comme une guirlande venue décorer l’arbre, les pins éclairés du dessous par les lumières de la ville, et puis ce bleu, sorti de nulle part et teintant le haut du pin…

2- Le Noir et Blanc

Je n’avais pas d’idée précise pour le NB. Je savais juste qu’il me faudrait quelque chose de fortement contrasté pour qu’une photo de nuit fonctionne, à mon sens, en NB. J’avais donc décider de me laisser porter par la balade (comme pour tout le reste au final !). En prenant la direction des ruelles du centre historique, nous sommes passés devant le théâtre de Grasse. J’ai tout de suite vu la photo en NB, c’était évident. En plus, comment parler de Grasse sans parler de la culture qui l’accompagne ? Nous avons vraiment la chance d’avoir un tel lieu ici avec un joli programme chaque année. Avis aux amateurs : théâtre, danse, musique, humour, opéra…

3- Le mouvement / la vitesse

Alors je ne vais pas vous mentir, je ne me suis pas trop foulée les neurones pour ce thème !! C’est bien plus facile de nuit de créer un effet de vitesse, de mouvement. En même temps, le fait d’être accompagnée m’obligeait d’être rapidement créative. Pas question de déambuler 2 heures dans les rues, il me fallait faire vite et être efficace pour rentrer le plus vite possible coucher mon petit d’Homme déjà bien fatigué (mère indigne !).
Mon choix résidait dans le fait de créer un mouvement suffisant pour être visible et compréhensible sans tomber dans les fameux filets colorés des voitures qui passent (d’ailleurs, je préfère cela sur l’eau, c’est bien plus joli  !). Et je voulais absolument faire une photo de cette avenue (bon d’accord, on ne voit pas grand chose) que j’empruntais quotidiennement et que j’emprunte encore très régulièrement, bordée de palmiers.

4- Format Portrait

Après cette courte pause « mouvement », nous avons descendu cet escalier  pour accéder au coeur de Grasse. Typique d’ici : marches, fontaines, bâtiments colorés et palmiers : vous êtes bien à Grasse !
Ce format n’est pas instinctif chez moi au quotidien et pourtant, cette balade m’a fait prendre conscience qu’en fonction de l’environnement (comme les rues tout en hauteur, l’architecture…), ça peut être tout l’inverse ! Je me suis retrouvée avec bien plus de photos prises au format portrait qu’au format paysage. Comme quoi !

5- Dyptique

Poursuite de notre balade nocturne. Je réfléchissais au thème dytique. Des possibilités, j’en voyais plusieurs. Mais lorsque j’ai vu cette ruelle et son seul éclairage, l’atmosphère qui s’en dégageait, comme si le temps était suspendu depuis des siècles, je savais ce que je voulais faire. Pas question de laisser le jeu d’ombres et de lumière, les matières et les couleurs de côté, même de nuit ! Et à Grasse, il y a de quoi se régaler dans tous les sens du terme !

6- By my window

Comment traduire un « by my window » dans une rue ? Eh bien, j’avais plein d’idées ! Ok, c’est admis, le plus dur pour moi dans ce projet global, c’est de choisir ! Vous n’avez pas fini de le lire !!
Ici, j’ai fait le choix du reflet dans une vitrine, avec d’autres vitrines éclairées et des volets fermés. Une des rues les plus animées du centre historique…

7- Les mains

Les mains (surtout celles des enfants) sur une vitrine, à s’émerveiller de ce qu’ils voient à l’intérieur, vous réclamant d’y entrer, ça vous parle à vous aussi ?!
Je retiens de ce moment qu’il faut toujours se balader de nuit :
1- c’est plus joli !
2- l’excuse ne pas pouvoir entrer dans le magasin est toute trouvée !!

8- Freelensing

Double contrainte pour ce thème s’il vous plaît ! Parce que bon, c’était un petit peu trop facile jusque là ! (rires) Le freelensing, c’est déjà pas simple, mais ajoutez le fait qu’il fasse nuit et que vous ne voyez pas grand chose, ça complique les choses. Ajoutez en plus le format portrait, eh bien… vous ne faites qu’une seule photo ! Voilà ! 
Et j’en suis vraiment très heureuse de cette image. Elle est imparfaite, et pourtant je la trouve parfaite. J’adore le fait que le point de netteté ne soit pas là où on l’attend, j’adore encore plus le rendu de ce flou particulier, ce petit plus qu’il apporte au moment, à l’atmosphère qui se dégage. Freelensing mon amour !!

9- Faceless

Mon sujet de prédilection ! Des images faceless, j’en fait tout le temps, sans même plus m’en rendre compte. Alors, il me faut sortir de mes habitudes et réfléchir au pourquoi du comment, enfin non, plutôt à la création volontaire ! Qu’est-ce que j’ai envie de montrer ? Eh bien ça, la suite de notre balade au milieu de tous ces immeubles colorés, typiques de cette région. La perspective apportée par la présence des 3 personnes, l’idée de grandeur, le silence qui semble se dégager de la scène…

10- Autoportrait

J’ai cherché quel autoportrait je pourrais créer, en amont et tout le long de notre parcours dans les ruelles… Et puis, en finissant notre balade, je suis passée devant cette devanture que j’aime tant. Encore une fois, c’était évident. Parce que « l’art, c’est de s’en foutre » et puis c’est tout ! 

Quelle expérience enrichissante encore !

Réfléchir, redécouvrir, choisir, décider, créer, toujours plus, mieux, plus vite… Le fait d’être de nuit (la fatigue, la fraîcheur qui retombe…) et d’être accompagnée, m’a donné un challenge supplémentaire : créer en un court laps de temps, être rapide et efficace. C’était génial, franchement ! Je suis rentrée heureuse et fière (j’ai appris que j’avais le droit de l’être et de le dire même !). J’ai vraiment hâte de poursuivre cette aventure ! Et vous ?

Regards Croisés

Pour découvrir le regard de Charline, son interprétation du thème dans sa ville, c’est par ici 🙂

A très bientôt !

Emilie

COMMENTAIRES

[…] Allez, prochain épisode le mois prochain avec un nouveau lieu qui je pense va beaucoup me plaire!!! En attendant, vous le savez, le but de ce projet est aussi de croiser nos regards avec mon amie Emilie et de voir ce que l’autre a comme idée sur un même type de lieu. Alors pour retrouver l’article de ma compatriote, je vous donne rendez-vous ici. […]

[…] voiture qui passe ? Fait le mois dernier. Le paysage qui défile ? Suggérer le premier mois. J’ai donc choisi de suggérer le […]

Article précédent

Une séance en famille au Cap d’Antibes

error: Content is protected !!